L'Art de la serrurerie à travers les siècles

Clés et serrures à travers les siècles

L'art du serrurier

les clefs d'époque romaine présentent une forte originalité. Les clés gauloises en forme de crochets à dents, ou gallo romaines en bronze ou fer avec anneau ouvragé en bronze.. Les clés gothiques ont un anneau circulaire, losange, carré posé sur pointe. La tige pleine ou forée porte un panneton dont la complexité augmente vers la fin du XV° siècle. Les anneaux les plus soignés présentent un réseau de brindilles encastrées, elles sont dites clés vénitiennes.

A la fin du XV° siècle la boucle se développe et s'épanouit sous la forme d'une couronne à fleurons. Elles sont l'origine des clés de maîtrise.. Anneaux repercé en orbevoie à la façon d'une forme architecturale, d'un lanternon qui repose sur une bossette ajourée de motifs. Tige très courte, panneton avec garnitures fines et serrées.

XIV° siècle : La serrure s'intègre à son support et se pare d'un décor gratuit, inspiré de l'architecture (orbevoie), comme des façades d'édifices en réduction pilastres, personnages. Renaissance et XVII° siècle

On adopte des modèles renaissants italiens. Thèmes de l'Antiquité, chapiteaux,moulures dauphins etc.

Sous Louis XIV, siècle de la somptuosité de la ferronnerie (Grilles du château de Versaille ).,les serrures gardent des décors ajourés avec colonnes moulurées fronton, sans doute le règne le plus propice à une magnificence jamais égalée, ornements et décorations très recherchés.. Profusion de courbes, d'ornements tourmentés. Apparition du bronze doré,, Motif rocaille inspiré de l'orfèvrerie

Louis XVI. Les clefs sont d'une forme plus simple mais d'une grande préciosité. Acier brillant, aplats d'or lauriers, guirlandes. Le panneton est très découpé. La question artistique passe peu à peu au second plan. L'essentiel devient désormais la sécurité et l'inviolabilité. Triomphe des coffres et des coffres forts.

Dès le XIII° siècle les serruriers se groupent en Corporation régie par une réglementation très stricte. Ainsi les aspirants au Compagnonnage devaient travailler 5 ans chez un maître avant de présenter les fameux chefs d'oeuvre, remarquables pièces d'art et d'ingéniosité.

Leur Saint Patron est Saint Eloi, comme pour les orfèvres, la ferronnerie et autres métiers de la forge. Leur métier faisait l'objet d'une charge royale.,  élaborée plus particulièrement sous Louis XIV.

 Les Compagnons faisaient montre d'une solidarité et d'une fidélité légendaire comme l'indique sur leurs armoiries la maxime "Semper Fidelis.

Plusieurs têtes couronnés ont montré leur intérêt pour cet art. On connait l'enthousiasme de Louis XVI pour forger clefs et serrures, mais avant lui, le talent de Charles IX et l'habilité de Louis XIII en la matière ont été évoqués. Bien d'autres personnalité dont Denis Papin  ont également témoigné leur  intérêt pour ce métier

Alicia Hicks

Founder & Makeup Artist

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

Marcelo Reyes

Hair Stylist

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

Lynne Ball

Makeup Artist

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.